Krach boursier : Boursorama restreint les rachats partiels sur son compte épargne financière pilotée
©stock.adobe.com

Krach boursier : Boursorama restreint les rachats partiels sur son compte épargne financière pilotée

La purge des marchés boursiers conduit de nombreux fonds (OPC) à publier des rendements fortement négatifs (jusqu’à -75% depuis le 1er janvier 2020 pour les fonds les plus agressifs). Les épargnants en demandant le rachat de leurs parts peuvent conduire à faire "sauter" ces fonds, faute de liquidités. Des précautions sont également prises lors des rachats partiels, afin d’éviter les déconvenues.

Publié le

La violence de la chute des marchés financiers est inédite

Même en 2008, alors que la crise était purement financière, le krach des marchés boursiers n’a pas été aussi violent. Certes, les baisses constatées à ce jour ne sont pas encore de l’ampleur de celle de 2008, il reste près de -20% e baisse de différence, mais la vitesse de la chute de cette crise de 2020 est bien plus forte que lors de toutes les précédentes crises.

De nombreux fonds sur la sellette

Avec des performances affichées de près de -70% depuis le début de l’année, de nombreux fonds OPC sont suspectés de ne plus être liquides. Les rumeurs vont bon train, et le terme de faillite est régulièrement évoqué pour nombre d’entre eux. Ainsi, du côté de la filiale de Natixis, H2O Asset Management est la cible de nombreuses rumeurs, pourtant toujours à ce jour démenties par le gestionnaire. Les dernières attaques médiatiques contre ces fonds, le plus souvent, recommandés par de nombreux gestionnaires de patrimoine ont démontré par le passé que toutes ces rumeurs étaient non fondés. Le gestionnaire a de nouveau affirmé hier que si la situation étant effectivement dramatique pour l’économie, l’horizon de placement long terme permettrait de profiter de l’inéluctable rebond des marchés financiers, une fois cette crise sanitaire dernière nous.

Compte épargne financière de Boursorama : des risques de non liquidité

Dans une communication adressée hier à ses clients, Boursorama banque, la banque en ligne de la Société Générale confirme restreindre les rachats partiels sur son compte épargne financière pilotée. Il est rappelé que sous cette dénomination pouvant induire certains épargnants en erreur, ce compte n’a rien d’un compte épargne classique, dénué de risque de perte en capital. Tout au contraire. Il s’agit d’un fonds investi en partie sur les marchés financiers, en fonction du niveau de risque que vous avez accepté de prendre.

Communication de Boursorama

Suite à la chute exceptionnelle des marchés financiers liée à la crise sanitaire du Covid 19, Boursorama se voit dans l’obligation de prendre une mesure exceptionnelle applicable en cas de rachat partiel, visé à l’article 4 Chapitre 5 du Titre IV des Conditions Générales.

Selon cet article, en cas de rachat partiel, " le Titulaire devra indiquer le montant du rachat partiel visé à l’article 4 du chapitre sans que ce montant ne puisse dépasser 90% de l’épargne atteinte. Au-delà de cette somme, l’opération sera considérée comme un rachat total, tel que décrit à l’article 6 du présent Chapitre". A compter de ce jour, ce seuil est abaissé temporairement à 80% de l’épargne atteinte. Une information vous sera communiquée lorsque cette mesure sera levée.

A propos du Compte d’Épargne Financière Pilotée (CEFP)

Le Compte d’Épargne Financière Pilotée (CEFP) est un Compte Titres dans lequel vous sont proposés des OPC selon 4 profils différents que nous vous conseillons en adéquation avec votre stratégie d’investissement et votre appétence au risque. Il vous permet de bénéficier de la dynamique des marchés boursiers en vous appuyant sur l’expertise de la société de gestion ODDO BHF Asset Management.

A lire également