Le PER (plan épargne retraite) individuel est-il fait pour vous ?

Lancé en octobre 2019, les offres de PER individuels se sont multipliées que récemment. Le succès est au rendez-vous, avec d’ores et déjà plus de 8 milliards d’encours, mais nombre d’épargnants se questionnent encore : le PER est-il fait pour moi ?

Publié le

PER, le produit universel pour épargner pour sa retraite

Vous le savez, ce nouveau PER est le produit épargne retraite remplaçant tous les autres. Vous êtes certainement d’ores et déjà équipé d’un de ces produits épargne retraite, soit à titre individuel (PERP, madelin, Préfon, CRH, COREM, article 83, etc.) ou soit à titre collectif (PERCO). Pour les produits d’épargne retraite individuels, vous pouvez choisir, ou pas, de les transférer vers un PER Individuel. Rien ne presse, prenez le temps de bien comprendre tous les tenants et les aboutissants avant de demander le transfert. Votre intermédiaire a une obligation de conseils dans ce cas.

Le plus du PER par rapport aux anciens produits d’épargne retraite

Le PER n’est pas la révolution que les épargnants attendaient. Pas grand chose ne change du reste, hormis son nom, quelques règles fiscales, plutôt avantageuses. Seuls ces 2 points clés méritent le détour : pouvoir sortir en capital lors de la prise de retraite, comme l’épargnant le souhaite, par exemple 50% en capital et 50% en rente viagère, et pouvoir sortir en capital lors de l’acquisition d’une résidence principale. C’est top.

PER entreprises / PER individuels

Si votre entreprise propose une épargne retraite collective, vous avez accès à un PER entreprise. Ce dernier possède un compartiment individuel qui vous permet d’épargner à titre individuel. Mais si ce PER ne vous convient pas (trop de frais notamment), rien ne s’oppose à ce qui vous souscriviez, à titre personnel, à une ou des offres de PER individuels.

Le PER est-il fait pour vous ?

La contrainte d’un PER de conserver votre capital bloqué jusqu’à la prise de votre retraite. Donc, si vous êtes proche de la retraite, bien peu d’intérêts. De même, si vous êtes déjà en retraite, cela ne présente aucun avantage. Si vous visez uniquement la réduction d’impôt, ce ne sont pas les niches fiscales qui manquent.

Réduction de l’impôt sur le revenu : un argument commercial à pondérer. Les mauvais médias d’information mettront en avant la réduction d’impôt du PER, comme le saint Graal. La question de la réduction d’impôt sur le revenu fait vendre, mais non, on ne souscrit pas un PER pour la réduction d’impôt, cela n’a aucun sens. L’épargnant doit souscrire un PER dans l’optique d’épargner pour sa retraite. La réduction d’impôt est un petit bonus, qu’il convient de consommer avec modération. En effet, si vous optez pour une sortie en capital de votre PER, les montants versés ayant bénéficié d’une réduction d’impôt seront une nouvelle fois soumis à l’impôt sur le revenu. Donc attention de bien penser à ce que vous allez faire. La fiscalité des PER est complexe.

Épargnant idéal pour le PER

L’épargnant idéal pour le PER ? Il a entre 30 et 45 ans, actif, situation stable, avec une capacité d’épargne suffisante pour mettre de côté régulièrement, sans en avoir besoin en cas de coup dur. L’effort d’épargne mensuel peut être de 50 ou 100 euros seulement. Son épargne de précaution (3 à 6 mois de salaire d’avance) doit d’ores et déjà être constituée.

A ce profil nous pouvons ajouter tous les épargnants qui ont un PERP, pour de bonnes raisons (ie, pas les épargnants qui ont cédé rapidement à leur conseiller bancaire pour un PERP moribond truffé de frais).

Enfin, plus surprenant, les enfants mineurs sont également de bons profils pour les PER. En effet, plus on débute jeune son épargne retraite et plus elle sera conséquente. Il est bien plus pertinent de souscrire un PER au nom d’un enfant qu’un livret A. Evidemment, ce seront les parents qui verseront les étrennes sur ce PER, au début. Attention, tous les PER ne sont pas ouverts à la souscription de mineurs.

Quel(s) PER choisir ?

Vous pouvez souscrire autant de PER que vous le souhaitez. Évidemment, comme pour tout placement, les frais des PER doivent être étudiés avant de souscrire, c’est du pur bon sens. En scrutant les PER individuels sans frais sur les versements, vous prendrez garde aux frais de gestion ainsi qu’aux frais d’arrérages si la sortie en rentes vous inspire.

Avis

Vos avis : Le PER (plan épargne retraite) individuel est-il fait pour vous ?
0 vote
Notation : /5