Nouveau patron à la DGFIP (Finances Publiques) : fin de la déclaration obligatoire de revenus et lutte contra la fraude fiscale, les priorités immédiates
©stock.adobe.com

Nouveau patron à la DGFIP (Finances Publiques) : fin de la déclaration obligatoire de revenus et lutte contra la fraude fiscale, les priorités immédiates

Jérôme Fournel a pris lundi à Bercy ses fonctions à la tête de la direction générale des Finances publiques (DGFIP), après avoir été pendant deux ans directeur du cabinet du ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

Publié le

Un nouveau directeur à la tête des finances publiques

Agé de 51 ans, diplômé d’HEC et de l’ENA, M. Fournel, avait été chef de la cellule économique des Premiers ministres Jean-Pierre Raffarin et Dominique de Villepin de 2004 à 2007 avant de devenir directeur général des douanes jusqu’en 2013.

Les chantiers du nouveau patron de la DGFIP

Parmi les chantiers qui attendent le nouveau patron de cette administration qui compte plus de 100.000 agents, il y a la suppression, prévue l’an prochain, de la déclaration de revenus obligatoire après la "très belle réussite" du prélèvement à la source, a expliqué M. Fournel à l’AFP. Il a également mentionné "les suites de la loi sur la société de confiance (promulguée en août 2018) annoncée il y a quelques mois par le ministre pour retravailler la relation avec les entreprises", ainsi que "tous les sujets territoriaux en lien avec la déconcentration de proximité" avec la création des maisons "France Service" regroupant les services de l’Etat en zone rurale.

Lutte contre la fraude fiscale, un chantier permanent

Parmi les projets phare, "la lutte contre la fraude fiscale, qui est un chantier permanent, avec la mise en place de la police judiciaire fiscale" ainsi que "l’évaluation de la fraude fiscale" dans le cadre de la mission confiée par le Premier ministre Edouard Philippe à la Cour des Comptes. Enfin, "quand vous avez une administration qui fait des gains de productivité et qui a plus de 100.000 agents vous avez un immense travail de conviction, de management des équipes", alors que la DGFIP a perdu "environ 2.000 emplois par an sur les quinze dernières années", selon M. Fournel.

A lire également