(Taux brut, soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30% (PFU ou Flat Tax), ou sur option, à l'imposition sur vos revenus, ajoutés des prélèvements sociaux.)
(Taux épargne réglementée nets d'impôts et des prélèvements sociaux, taux en vigueur au 1er janvier 2018, jusqu'au 1er février 2020)
(Taux nets après déduction de la Flat Tax de 30% sur les placements épargne logement ouverts après le 1er janvier 2018).

Bâtiment et travaux publics saluent le gel de la hausse des taxes sur les carburants

Le secteur du bâtiment et des travaux publics a salué mardi, via plusieurs organisations, l’annonce par le gouvernement d’une pause sur la hausse des taxes sur les carburants, un geste destiné à apaiser la crise des gilets jaunes.

Publié le

Bâtiment et travaux publics saluent le gel de la hausse des taxes sur les carburants

La Fédération française du bâtiment "salue la décision raisonnable du gouvernement", dit dans un communiqué Jacques Chanut, président de cette organisation dont les membres revendiquent deux tiers des employés du secteur.

Edouard Philippe, le Premier ministre, a annoncé mardi que le gouvernement suspendait pour six mois la hausse de la fiscalité sur le carburant. Ces annonces, faites dans un "souci d’apaisement", sont destinées à sortir de la crise des "gilets jaunes", celle-ci étant à l’origine de multiples violences et dégradations dans le pays.

La FFB se tient à la disposition de M. Philippe "afin que la courte période de moratoire soit mise à profit pour trouver une voie de sortie supportable par les entreprises et le budget de l’État, au profit de la transition écologique", dit M. Chanut.

Le bâtiment était notamment opposé à la suppression, décidée dans le cadre du projet de budget 2019,d’une réduction jusqu’alors appliquée sur la taxe intérieure de consommation (TICPE) sur le gazole non routier (GNR), alourdissant la facture pour les entreprises concernées.

Le gel des hausses de taxe est un "nécessaire geste d’apaisement (...) de nature à calmer la colère des entrepreneurs de travaux publics", a renchéri dans un communiqué Bruno Cavagné, à la tête de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), qui revendique 260.000 salariés.

Du côté de l’artisanat, la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb),qui regroupe plus de 400.000 entreprises de moins de 20 salariés, a aussi marqué sa satisfaction.

"Je souhaite que la suspension des augmentations fiscales contestées permette de réconcilier les forces vives de notre pays", a déclaré dans un communiqué Patrick Liébus, son président, estimant que les annonces de mardi tranchaient avec les "non-décisions" faites la semaine précédente dans un discours du président de la République, Emmanuel Macron.

La Capeb a réitéré la demande de réintégration des travaux sur les fenêtres dans les avantages fiscaux donnés aux particuliers en cas de rénovation de leur logement, mesure réclamée depuis des mois par le secteur.

Une question, un commentaire? Publiez votre commentaire ou posez votre question...

A lire également