Emballement des places financières pour l’élection partielle sénatoriale en Géorgie (USA)

Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse mercredi, salivant à l’idée d’une victoire démocrate en Géorgie qui leur laisse espérer un plus important stimulus budgétaire aux Etats-Unis.

Publié le

Le délire continue sur les places boursières. Les marchés ont envie de monter, donc n’importe quelle raison le permet. Peu importe.

Les marchés européens enthousiasmés par les élections en Géorgie

Londres a bondi de 3,47%, réalisant encore une fois en 2021 une bien meilleure performance que les autres places continentales. Francfort a gagné 1,76%, établissant un nouveau record et Paris 1,19%.
Wall Street évoluait aussi dans le vert : vers 17H30 GMT le Dow Jones gagnait 1,65%, l’indice élargi S&P 500 1,21% et l’indice technologique NASDAQ progressait de 0,53% après avoir ouvert sévèrement dans le rouge. "Les marchés ont envie de monter", résume à l’AFP Alexandre Neuvy, responsable de la gestion privée à Amplegest. Les investisseurs ont pris leur parti de la victoire qui se dessine pour les démocrates en Géorgie.

Dans des élections décisives pour le contrôle du Sénat, le candidat démocrate Raphael Warnock est donné vainqueur face à la sénatrice républicaine Kelly Loeffler et deviendrait ainsi le premier sénateur noir élu dans cet Etat du Sud.
L’autre démocrate en lice, Jon Ossoff, semblait lui aussi en position de créer la surprise face au sénateur républicain sortant David Perdue. Lors d’une déclaration mercredi, M. Ossoff a revendiqué sa victoire.

Ces deux nouveaux sénateurs permettraient aux démocrates d’égaler le nombre de républicains dans cette assemblée.Or, en cas d’égalité, la vice-présidente Kamala Harris pourra faire pencher les votes dans son sens. Déjà majoritaires à la Chambre des Représentants, les démocrates pourront plus facilement faire adopter le programme de Joe Biden.

Une économie dopée aux plans de relance

"La bonne nouvelle, c’est la perspective d’un plan de relance beaucoup plus important", explique M. Neuvy. Cet élan se voyait aussi sur les intérêts souverains : le taux à 10 ans de la France est remonté de quatre points de base à -0,31% et celui de l’Allemagne d’autant à -0,55%. Le programme de Joe Biden comporte aussi des éléments plus susceptibles de déplaire au marché, dans le domaine fiscal et réglementaire. Toutefois, face à la situation économique encore précaire, "ces mesures ne seront pas la priorité au début", relève M. Neuvy.

Faites sauter la banque, de joie !

Les valeurs bancaires et financières étaient les grandes gagnantes de la journée. A Paris, Société Générale a grimpé de 6,83% à 17,96 euros, BNP Paribas de 5,52% à 45,29 euros, Crédit Agricole de 4,05% à 10,67 euros. Deutsche Bank a également gagné 5,99% à 9,38 euros en Allemagne. A Londres, Standard Chartered s’est offert 9,38% à 509,80 pence et HSBC a flambé de 9,92% à 416,15 pence.

La tech pas invitée à la fête

La perspective d’une plus forte régulation sur le secteur technologique aux États-Unis a affecté les valeurs enEurope. Téléperformance a cédé 3,83% à 263,60 euros en France tandis qu’en Allemagne, le spécialiste des livraisons de repas Delivery Hero a chuté de 3,99% à 138,35 euros.

Les valeurs pétrolières grimpent

Ce secteur a été également soutenu par la hausse des cours du brut dans la foulée de l’accord trouvé par l’Opep+ sur la production. BP a pris 6,35% à 289,80 pence et Royal Dutch Shell 6,95% à 1.430,60 pence.

A Paris, TOTAL a gagné 4,39% à 37,06 euros.

Les indices en bref

Paris - CAC 40 : +1,19% à 5.630,60 points

Londres - FTSE 100 : +3,47% à 6.841,86 points

Francfort - Dax : +1,76% à 13.891,97 points

Milan - FTSE MIB : +2,40% à 22.734,32 points

Madrid - IBEX 35 : +3,20% à 8.350,30 points

Zurich - SMI : +0,50% à 10.747,08 points

Amsterdam - AEX : +0,87% à 639,16 points

Bruxelles - BEL 20 : +1,97% à 3.719,01 points

Lisbonne - PSI 20 : +3,19% à 5.168,32 points

Avis

Vos avis : Emballement des places financières pour l’élection partielle sénatoriale en Géorgie (USA)
0 vote
Notation : /5