Immobilier en 2021 : la hausse des prix toujours et encore ! Juste une bulle ENORME !

Bluffant ! Le marché de l’immobilier en France est en lévitation. Toujours des prix en forte hausse ! Les prix grimpent encore vigoureusement, avant, pendant et après le plus fort de la crise. Mais la marché de l’immobilier résistera-t-il à la remontée des taux d’intérêts ?

Publié le

Immobilier : des prix toujours fortement orientés à la hausse

La dernière publication des notaires de France est sans appel. Les prix de l’immobilier d’habitation sont toujours en forte hausse en France. "Le marché immobilier est résilient grâce, notamment, à des paramètres sains et solides, dont la nature n’a pas semblé souffrir des effets de la crise sanitaire." indique la note de conjoncture des notaires.

(c) Source : CGEDD d’après INSEE, bases de données notariales, indices Notaires-INSEE désaisonnalisés, DGFiP (MEDOC) & Banque de France.


Cela fait plus de 20 ans que les loyers ne suivent pas l’augmentation du prix de l’immobilier. Maintenu artificiellement par des dispositifs d’incitation fiscale, l’immobilier locatif serait en totale déconfiture sans les aides de l’Etat. Le marché immobilier en France est devenu un marché réglementé, contribuant à maintenir à un niveau artificiellement élevé les prix du marché.

Faible baisse du volume des transactions

Après ces récents records de volume de transactions, les multiples confinements et entraves économiques n’ont pas fait fortement fléchir le marché de l’immobilier. C’est d’ailleurs sans doute le point le plus surprenant. Le volume des transactions s’établit à 1.046.000 transactions sur un an, à fin février 2021, (-2,3% sur un an) et à 1.024.000 transactions au 31 décembre 2020, une baisse de seulement -4% sur un an.

Les prix toujours en lévitation : +6.4% en moyenne en France sur 1 an !

En revanche, côté prix, cela ressemble plus à du délire. À la fin 2020, les prix se sont, une nouvelle fois, envolés. Ainsi, la hausse nationale est de + 2,4% entre le 4e et le 3e trimestre 2020 et de + 6,4% sur un an sur la France entière.


En Ile-de-France, les prix grimpent sensiblement moins vite qu’en Province, signe d’une désaffection des grandes zones urbaines, les confinements et l’adoption du télétravail seraient sans doute à l’origine de cette inversion de tendance. Ainsi, en Ile-de-France, les prix ont grimpé de + 1,7% entre le 4e et le 3e trimestre 2020 et de + 6,4% sur un an. En Province, les prix ont augmenté de + 2,7% entre le 4e et le 3e trimestre 2020 et de + 6,5% sur un an.

Hausser le prix des biens pour vendre plus rapidement !

C’est assez symptomatique de ce marché totalement fou. Quand un bien ne se vend pas dans le mois suivant la publication de l’annonce, l’astuce avancée par quelques agents immobiliers est non pas d’abaisser son prix, mais, au contraire, de l’augmenter. Les différentes plateformes de suivi des annonces immobilières relèvent une hausse de prix, et de façon assez paradoxale, les acheteurs affluent alors, de peur de rater, une bonne affaire. Les conditions de financement attractives font artificiellement grimper les prix. Bref, cela sent terriblement la bulle immobilière. Le même principe qu’en bourse : quand tout le monde se précipite pour acheter un titre dont le cours ne fait que grimper, c’est qu’il sera bientôt temps de vendre.

La remontée des taux signera la fin de la récréation

La remontée des taux d’intérêts stoppera cette dynamique du marché de l’immobilier et devrait faire baisser les prix. Mais les taux de marché vont-ils grimper un jour ? C’est bien la question. Car cela plusieurs années que l’on nous annonce la remontée des taux d’intérêts, et pour le moment, cette dernière est bien timide, voire nulle.

Le surendettement immobilier des Français

(c) Source : CGEDD d’après INSEE, bases de données notariales, indices Notaires-INSEE désaisonnalisés, DGFiP (MEDOC) & Banque de France.


En France, il est généralement admis qu’il est opportun d’emprunter lorsque les taux d’intérêts sont bas. Un sentiment de "bonne affaire", quitte à allonger la durée du prêt. Alors que le coût relatif moyen des crédits immobiliers n’a cessé d’augmenter ces dernières années (la durée moyenne d’emprunt s’allonge, alors que les revenus augmentent moins que la hausse du coût du crédit), les Français sont en passe de figurer parmi les plus endettés d’Europe, certes loin derrière les Hollandais. Le souci français étant que cet endettement est lié au financement de biens dont les prix sont sur-évalués de plus de 30%. Au final, à la moindre baisse des prix de l’immobilier, les Français continueront donc de rembourser un crédit dont le montant est supérieur au prix de marché du bien. Un pari réussi jusqu’à maintenant, mais pour combien de temps encore. Le marché de l’immobilier n’est pas sans risques. Certains semblent l’avoir totalement oublié.

Immobilierprix immobilier

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Propriétaires de biens immobiliers locatifs : êtes-vous certain de la rentabilité de vos biens ?

Près d’un propriétaire de bien immobilier loué sur deux ne connaît pas la rentabilité de son bien. Et certains seraient surpris de la faiblesse du (...)

SCPI IROKO Zen : une SCPI labelisée ISR sans frais de souscription, unique en son genre

La SCPI IROKO Zen fait partie des premières SCPI labelisées ISR. Si dans les mois à venir, les labélisations devraient se multiplier, la SCPI IROKO (...)

La Carac lance 4 nouveaux contrats d’assurance-vie sans frais sur versements

La CARAC, réputé mutuelle d’épargne ouverte à tous les épargnants, renouvelle sa gamme de contrats d’assurance-vie. Pas moins de 4 nouveaux contrats (...)

Banque en ligne ING : clap de fin pour ING France ? Une cession en vue ?

Le groupe ING a publié ce jour un communiqué de presse indiquant une revue stratégique des options de l’activité de banque de détails d’ING en France. (...)

Déficit : la France file droit dans le mur de la dette, même avec l’aide d’une très forte croissance

La Cour des comptes a, une nouvelle fois, publié le 15 juin 2021 un rapport alarmant sur la gestion de la dette française. En balayant les (...)

Le dérapage incontrôlé de l’inflation aux USA commence à inquiéter sérieusement. Le Oups de Jérôme Powell ne rassure pas.

Il faudra attendre la réunion de cet été à Jackson Hole pour en savoir plus. La réunion de la FED hier n’a pas été source de surprises, deux hausses de (...)

Immobilier locatif : top 5 des erreurs que vous effectuez lors du calcul du rendement de votre investissement

De nombreux particuliers investisseurs surestiment largement le rendement de leur investissement immobilier locatif. Diviser le montant des (...)

Cashbee lance Cashbee+ Immo, pour investir dans l’immobilier, via des OPCI

Cashbee, l’application financière mobile dédiée aux jeunes actifs, propose désormais la possibilité d’investir également dans l’immobilier, via des (...)

Il est donc possible d’aimer sa banque, quand elle s’appelle Fortuneo

Fortuneo, accompagnée de son agence Rosbeef !, déploie une nouvelle campagne de communication en TV et sur les réseaux sociaux à partir du 11 juin. (...)