Immobilier : explosion du nombre de transactions en province, un signe d'avant crise ?

Forte hausse du nombre de transactions immobilières en 2019 © Mon-epargne.com/Fotolia.fr

Immobilier : explosion du nombre de transactions en province, un signe d’avant crise ?

Les Français achètent à tour de bras, profitant des conditions de financement les plus favorables jamais rencontrées. Non seulement les taux sont terriblement bas, mais les banques ont considérablement élargi leurs conditions d’octroi. Un seul bémol, de taille, les prix des biens restent élevés (+4.10% en un an). Dommage.

Publié le

Un probable record de transactions annuel, au-delà du million de transactions

Des transactions immobilières en hausse de 17,9 % ! Les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger font état d’une très forte hausse du volume des transactions. Au niveau national, les ventes immobilières progressent ainsi de 17,9 % en trois mois. En Île-de-France, l’augmentation se limite à 4,5 % mais elle atteint 24,4 % en province.

Immobilier ancien : prix moyen du m2

Le saviez-vous ? Dans l’ancien, un logement coûte, en moyenne, 3.423 €/m² en 2019.
(Source : LPI-SeLoger)

Des conditions de crédit immobilier plus qu’attractives

Avec une poursuite de la baisse des taux d’intérêt, les Français bénéficient de la concurrence exacerbée des banques. Les taux proposés sont ainsi de plus en plus faibles, avec des conditions d’octroi élargies. A tel point que les autorités de contrôle commencent à s’inquiéter de cette situation, un risque financier important pour les banques, sachant qu’elles ne considèrent pas dans leurs dossiers le coût d’acquisition des biens (le plus souvent sur-évalué de 20 à 30% en cette période de bulle immobilière).

LPI-SeLoger

Les taux proposés actuellement dont de 1.20% en moyenne, pour une durée moyenne de 19 ans.

Fortes disparités des prix selon les villes

+10% à Rennes, - 5.20% sur Mulhouse ! Il convient d’investir au bon endroit. Ces excellents résultats enregistrés par le marché immobilier français (+ 17,9 % de ventes immobilières en trois mois) ne cachent pas une forte disparité du marché local. En zones tendues (au sein desquelles, l’offre ne parvenant pas à éponger la demande, les prix immobiliers flambent comme à Rennes avec une hausse annuelle de 10 %) et zones détendues (où, les acheteurs se faisant rares, le prix de l’immobilier dégringole comme à Mulhouse avec une baisse annuelle de -5,2 %…) c’est un grand écart des prix. La vigilance doit donc être maximale.

Hausse des prix de l’immobilier ancien en 2019

Le saviez-vous ? Dans l’ancien, le prix de l’immobilier progresse de +4.10% en un an en 2019.
(Source : LPI-SeLoger)

Des risques financiers indirects

En souscrivant des crédits immobiliers à taux fixe, les acquéreurs ne prennent pas de risques financiers directs. Que les taux remontent, ou pas, le coût de leur crédit ne changera pas. Par contre, en cas de retournement du marché de l’immobilier, en s’endettant sur des périodes aussi longues, ces acheteurs se privent d’une solution de repli. Ainsi, après une baisse de 20% de la valeur de leur bien immobilier, ils seront contraints de réaliser une perte financière importante pour se sortir de ce mauvais pas.

LPI-SeLoger

Un message, un commentaire ?

Une question, un commentaire ? Publiez votre commentaire ou posez votre question...
Modération à priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

(*): saisie obligatoire

Loi informatique et libertés : Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, sur la page contacter la rédaction, choissisez le sujet "Accèder à l'information vous concernant" dans cette page et envoyez votre demande en ayant pris le soin de saisir correctement votre adresse email.

A lire également