Impôt / Déduction forfaitaire de 10% ou Frais réels ? Avez-vous intérêt à opter pour la déclaration de vos frais professionnels ?

Impôt / Frais réels : le calcul de l’impôt sur le revenu tient compte de vos frais professionnels via la déduction forfaitaire de 10%. Mais si vos frais professionnels (déplacements, nourriture, garage, stationnement, intérêts de crédits auto, etc.) sont plus élevés, optez pour l’application des frais réels.

Publié le

 Déduction forfaitaire de 10% ou frais réels ?

Près de 6 millions de contribuables, soit 18% des contribuables, auraient avantage à opter pour la déclaration de leurs frais professionnels, au réel, en lieu et place de la déduction de 10% appliquée par défaut sur leurs revenus. Si 4,5 millions de contribuables effectuent ce choix des frais réels, plus d’un million de contribuable devrait le faire. L’avantage fiscal moyen serait de l’ordre de 630 euros.

 Déduction forfaitaire de 10 %

Si vous n’optez pas pour les frais réels, la déduction forfaitaire de 10% sera appliquée. Ne la déduisez pas. Elle sera calculée automatiquement. Cette déduction est applicable à tous les salariés qui ne demandent pas la déduction des frais réels. Ne la déduisez pas, elle sera calculée automatiquement. Pour les revenus perçus en 2020, le minimum de déduction est de 442 €, le maximum de 12 652 €. La déduction forfaitaire minimale pour les personnes inscrites en tant que demandeur d’emploi est supprimée.

 Frais réels (cases 1AK à 1DK)

Si vous estimez que vos dépenses professionnelles sont supérieures au montant de la déduction de 10 %, vous pouvez demander la déduction de vos frais pour leur montant réel et justifié. Pour être déductibles, ces frais doivent être nécessités par votre profession, être payés au cours de l’année 2020 et être justifiés (conservez vos factures). De plus, si vous demandez la déduction de vos frais réels, ajoutez, cases 1AJ à 1DJ vos remboursements et allocations pour frais d’emploi, y compris l’avantage que constitue la mise à votre disposition d’une voiture pour vos déplacements professionnels.

 Frais de transport

Sont concernés les frais engagés au titre des trajets entre le domicile et le lieu de travail (un aller-retour quotidien). Seuls les frais justifiés et exposés à titre professionnel sont déductibles. Pour vous permettre d’évaluer plus facilement vos frais, I’administration met à votre disposition deux barèmes kilométriques en fonction du véhicule utilisé : un barème kilométrique pour les véhicules thermiques, à hydrogène et hybrides et un nouveau barème pour les véhicules 100 % électriques. Ces deux barèmes kilométriques peuvent être utilisés ; pour les véhicules dont vous êtes propriétaire ou dont votre conjoint ou l’un des membres de votre foyer fiscal est propriétaire.

 Calculette de frais kilométriques

Cette calculette est simple, gratuite, et en libre accès. Aucune saisie de donnée personnelle n’est évidemment nécessaire pour s’en servir.


Ce barème comprend la dépréciation du véhicule, les frais de réparations et d’entretien, les dépenses de pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d’assurances.

Barème kilométrique 2021 pour les voitures à moteurs thermiques ou hybrides

Voitures à moteur thermiques ou hybrides

Barème kilométrique 2021 applicable aux voitures à moteur thermiques ou hybrides
Puissance administrative (en CV)Distance (d) jusqu’à 5 000 kmDistance (d) de 5 001 km à 20 000 kmDistance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,456 (d x 0,273) + 915 d x 0,318
4 CV d x 0,523 (d x 0,294) + 1 147 d x 0,352
5 CV d x 0,548 (d x 0,308) + 1 200 d x 0,368
6 CV d x 0,574 (d x 0,323) + 1 256 d x 0,386
7 CV et plus d x 0,601 (d x 0,340) + 1 301 d x 0,405

(Source : Journal Officiel JORF n°0043 du 19 février 2021)


Barème kilométrique 2021 pour les voitures électriques

Voitures électriques

Nouveauté 2021 : les voitures électriques (100% électriques) ont leur propre barème pour les frais kilométriques, et il est 20% plus avantageux que celui des voitures à moteur thermiques/hybrides.

Barème kilométrique 2021 applicable aux voitures électriques
Puissance administrative (en CV)Distance (d) jusqu’à 5 000 kmDistance (d) de 5 001 km à 20 000 kmDistance (d) au-delà de 20 000 km
3 CV et moins d x 0,547 (d x 0,328) + 1 098 d x 0,382
4 CV d x 0,628 (d x 0,353) + 1 376 d x 0,422
5 CV d x 0,658 (d x 0,37) + 1 440 d x 0,442
6 CV d x 0,689 (d x 0,388) + 1 507 d x 0,463
7 CV et plus d x 0,721 (d x 0,408) + 1 561 d x 0,486

(Source : Journal Officiel JORF n°0043 du 19 février 2021)

Attention : Pour les véhicules électriques, la location de la batterie et les frais liés à sa recharge sont pris en compte au titre des frais de carburant et sont donc déjà inclus dans le barème. Si le véhicule vous est prêté gratuitement, vous devez pouvoir justifier que vous prenez effectivement en charge la quote-part des frais couverts par le barème relatif à l’usage professionnel du véhicule.

Barème kilométrique 2021 pour un cyclomoteur

Barème kilométrique 2021 pour un cyclomoteur au sens du code de la route (en euros)
Jusqu’à 3.000 kmDe 3.001 à 6.000 kmAu-delà de 6.000 km
d x 0,272 (d x 0,064) + 416 d x 0,147

(Source : Arrêté du 19 février 2021 fixant le barème kilométrique 2021)


Barème kilométrique 2021 applicable aux motos

Barème kilométrique 2021 applicable aux motos (en euros)
Puissance administrative (en CV)Distance (d) jusqu’à 3.000 kmDistance (d) de 3.001 km à 6.000 kmDistance (d) au-delà de 6.000 km
1 ou 2 CV d x 0,341 (d x 0,085) + 768 d x 0,213
3, ou 4 ou 5 CV d x 0,404 (d x 0,071) + 999 d x 0,237
6 CV et plus d x 0,523 (d x 0,068) + 1 365 d x 0,295

(Source : Journal Officiel n° 0043 du 19 février 2021)

 Frais de garage, parcmètres, etc.

Les frais de garage, de parking ou de parcmètre sur le lieu professionnel et les frais de péage d’autoroute peuvent être ajoutés aux frais de transport évalués en fonction du barème. Les intérêts annuels afférents à une voiture achetée à crédit peuvent être ajoutés, au prorata de l’utilisation professionnelle.
Si vous louez votre véhicule, le loyer payé au titre de la location est couvert par le barème et ne peut donc pas être déduit en plus de celui-ci.
Si vous n’utilisez pas le barème, les frais réels déductibles autres que les frais de péage, de garage ou de parking et que les intérêts afférents à l’achat à crédit du véhicule ne peuvent pas excéder le montant qui résulte de l’application du barème, à distance parcourue identique, pour un véhicule de la puissance maximale retenue par le barème (soit 7 CV pour une automobile). Vous devez limiter à ce montant maximal le montant des frais dont vous demandez la déduction.

 Déplacements : distance de 40 km

Lorsque la distance entre le domicile et le lieu de travail n’excède pas 40 km, vous pouvez déduire le montant de vos frais réels de transport à condition d’en justifier.
Si la distance est supérieure à 40 Km, vous devez pouvoir justifier l’éloignement entre votre domicile et votre lieu de travail par des circonstances particulières notamment liées à l’emploi ou à des contraintes familiales ou sociales. Si aucun motif ne justifie l’éloignement, la déduction est admise à hauteur des 40 premiers kilomètres.
Si vous avez le choix entre plusieurs modes de transport, vous pouvez utiliser celui qui vous convient le mieux à condition que ce choix ne soit pas contraire à la logique compte tenu du coût et de la qualité des transports en commun.

 Frais supplémentaires de nourriture

Ils sont déductibles si vous pouvez justifier que votre activité professionnelle vous oblige à prendre certains repas hors de chez vous du fait de vos horaires ou de l’éloignement de votre domicile.
Vous ne disposez pas d’un mode de restauration collective à proximité de votre lieu de travail  :

  • si vous avez des justifications complètes et précises, le montant des frais supplémentaires est égal à la différence entre le prix du repas payé et la valeur du repas pris au foyer (évalué à 490 € pour 2020) ;
  • si vous n’avez pas de justifications détaillées, les frais supplémentaires sont évalués à 4,90 € par repas.
    Vous disposez d’un mode de restauration collective : vous pouvez déduire, sur justificatifs, le montant de ces frais supplémentaires pour un montant égal à la différence entre le prix du repas payé « à la cantine » et la valeur du repas prix au foyer (évalué à 4,90 € pour 2020).

Dans tous les cas, vous devez déduire des frais déductibles, s’il y a lieu, la participation de votre employeur à l’achat de titres-restaurant.

 Allocations de télétravail

Allocation employeur pour le télétravail : Les frais professionnels liés au télétravail à domicile pris en charge par l’employeur, sous forme d’allocation forfaitaire, sont exonérées à hauteur de 550€ maximum, dans la limite de 2,5 euros par jour de télétravail à domicile, soit une exonération de 50 euros pour un mois comprenant 20 jours de télétravail. Le ministère précise qu’il s’agit d’une tolérance de l’administration. Celle-ci n’est valable qu’au titre des frais professionnels engagés exclusivement dans le cadre du télétravail à domicile, exclusion faite des frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail et des frais de restauration. En cas d’option pour les frais réels déductibles, les frais afférents au télétravail à domicile pourront être déduits soit dans la limite de 550 euros pour l’année 2020, soit pour leur montant exact si la somme est supérieure à ce seuil.

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

584 euros : c’est le montant moyen manquant chaque mois aux jeunes âgés de 25 à 34 ans pour vivre confortablement

Alors que l’épargne moyenne des Français atteint des sommets, ceux qui n’ont pas les moyens d’épargner subissent évidemment bien plus largement la (...)

Néobanque pour les pros : Qonto va recruter 300 personnes pour son développement européen, 500.000 clients visés à fin 2023

Forte d’une croissance exceptionnelle et d’une expansion internationale amorcée dès 2019 en Italie, Espagne et Allemagne, Qonto renforce aujourd’hui (...)

568 euros : c’est le montant moyen manquant chaque mois aux jeunes âgés de 25 à 34 ans pour vivre confortablement

Alors que l’épargne moyenne des Français atteint des sommets, ceux qui n’ont pas les moyens d’épargner subissent évidemment bien plus largement la (...)

#EURO2020 Assurance-vie Linxea Avenir : 150€ offerts pour 3.000€ versés, à saisir avant le 31 juillet 2021

Dans le cadre de la campagne promotionnelle LINXEA avec Guy Roux et lors du lancement de l’EURO2020, Linxea propose une nouvelle offre de (...)

🎁 Fortuneo Vie : 200 euros offerts pour 5.000€ versés, à saisir avant le 30 juin 2021

Fortuneo propose une nouvelle offre de bienvenue pour les épargnants non encore équipé du contrat d’assurance-vie en ligne le plus souscrit : (...)

FOOT / EURO 2020 : combien vont gagner les 24 équipes participantes à cette phase finale ?

Les primes versées par l’UEFA lors de l’EURO 2020,joué en 2021, pour cause de crise sanitaire, sont en forte hausse. Pas moins de 331 millions (...)

La BCE ne touche pas à ses taux, continue son all-in sur la dette, tandis que l’inflation annuelle US grimpe à +5%

Émoi dans le microcosme des traders particuliers. Les médias avaient fait chauffé la gamelle du pauvre. Ce jeudi, jour de la BCE, les marchés (...)

Néobanque : N26 dépasse la barre des 2 millions de clients en France et vise 5 millions d’ici 2024

En seulement 4 années, N26, la néobanque allemande a séduit 2 millions de Français. Depuis 8 mois, 50% des nouveaux clients N26 optent pour une (...)

Épargne : Lydia propose désormais le livret épargne My Money Bank distribué par Cashbee

Lydia propose désormais, pour la première fois à ses utilisateurs, une solution d’épargne rémunérée 100% mobile, simple et complètement intégrée à son (...)