L'indice CAC40 fait sur surplace avant l'annonce de la décision de la FED sur ses taux d'intérêts
©stock.adobe.com

L’indice CAC40 fait sur surplace avant l’annonce de la décision de la FED sur ses taux d’intérêts

La Bourse de Paris optait pour l’attentisme (+0,01%) mercredi matin, dans un marché avare d’initiatives avant la décision très attendue de la Réserve fédérale américaine, et qui continuait par ailleurs de surveiller l’évolution de la situation au Moyen-Orient.

Publié le

La Bourse de Paris à l’arrêt (+0,01%) avant la Fed

A 09H34 , l’indice CAC 40 grappillait 0,31 point à 5.615,82 points. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,24%. Les investisseurs seront focalisés ce mercredi sur la décision de la Réserve fédérale américaine, qui achève dans la soirée une réunion de politique monétaire de deux jours. "La baisse des taux par la Fed est acquise et déjà prise en compte par le marché", a relevé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque. Jerome Powell, le président de la Banque centrale américaine, devrait à nouveau annoncer ce mercredi soir une légère baisse des taux d’intérêt pour compenser les risques que font peser les tensions commerciales sur l’économie américaine. Les marchés semblaient toutefois plus sceptiques, depuis mardi soir, quant à l’opportunité de cette nouvelle détente monétaire, dans un contexte de hausse des cours du brut.

"Le plus gros enjeu sera de voir comment la Fed gère son message sans apparaître encore plus divisée qu’en juillet, dans un contexte de flambée des prix du pétrole qui, s’il se poursuit, pourrait entraîner une hausse de l’inflation", a estimé dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Pour l’heure, la situation semblait en voie de normalisation en Arabie saoudite, où le ministre de l’Energie s’est voulu rassurant mardi sur la capacité de son pays à se remettre rapidement de l’attaque qui a réduit de moitié sa production pétrolière au cours du week-end, tout en évitant de pointer un doigt accusateur vers l’Iran.

Les cours du pétrole, après avoir nettement reflué mardi, se stabilisaient ce mercredi. Du côté des indicateurs, le marché automobile européen a baissé de 8,4% sur un an en août, victime d’un effet de comparaison défavorable. Au Royaume-Uni et en zone euro, les chiffres de l’inflation pour le mois d’août sont aussi attendus tandis que les Etats-Unis publieront les mises en chantier de logements pour ce même mois ainsi que le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole.

Valeurs

A lire également