Les marchés européens toujours dans le doute
©stock.adobe.com

Les marchés européens toujours dans le doute

Les marchés européens ont fini la semaine en petite forme, seul Londres parvenant à surmonter les inquiétudes sanitaires, notamment le regain des nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis.

Publié le

Les marchés européens toujours dans le doute

Si Londres a progressé vendredi de 0,20%, Paris a fini par céder 0,18%, Milan 0,57%, Francfort 0,73% et Madrid 1,26%.

La tendance outre-Atlantique était encore moins reluisante : à 17H05 GMT, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, baissait de 1,97%. L’indice élargi S&P 500 perdait 1,94% et le Nasdaq,à forte composante technologique, 1,52%.

"L’appétit pour le risque sur les marchés financiers a été malmené au cours des derniers jours, nourri principalement par le stress d’une seconde vague de l’épidémie à l’automne", soulignent les analystes d’Edmond de Rothschild Asset Management.

Les inquiétudes sur l’évolution de l’épidémie continuent d’être particulièrement fortes, notamment aux Etats-Unis. Le nombre de nouvelles personnes atteintes du Covid-19 y croît rapidement, à tel point que vendredi le gouverneur du Texas a ordonné la fermeture des bars et un durcissement des restrictions d’accueil pour les restaurants.

La Floride a également annoncé suspendre la consommation d’alcool dans les bars pour faire face à l’explosion de cas.

Les marchés européens ont aussi souffert de "l’annonce de la Fed de l’interruption de son programme de rachat d’actions" des grandes banques américaines jeudi, estime auprès de l’AFP Mikaà

A lire également