Apple : 1.000 milliards de valorisation boursière, une surcote artificielle de 40%

Les actionnaires d’Apple doivent-ils craindre une chute du cours de l’action ? Le cours actuel est soutenu par le programme de rachat d’actions par la société. La surcote est estimée à 40% du cours de la valeur en bourse par Goldman Sachs.

Publié le

Apple, 1.000 milliards de dollars, et moi et moi et moi...

Apple Inc. est donc la première société à avoir dépassé, le 2 août 2018, les 1.000 milliards de dollars de valorisation boursière. La belle affaire médiatique. Mais au-delà de ce record, à quoi est dû cette spectaculaire envolée du cours de ses actions ? Certes, son excellente santé financière et ses résultats toujours aussi bluffants, pour des produits, dont l’innovation reste discutable en sont les principaux raisons. Le marketing faisant l’essentiel du job, pour cette société qui ne fabrique rien elle-même. Mais l’essentiel est ailleurs. L’envolée du cours de l’action Apple est en partie importante liée au programme de rachat d’actions de la société... Un surcote artificielle de l’ordre de 40% ! C’est le chiffre annoncé par Goldman Sachs dans une note d’analyse sur le titre.

Cotation Apple Inc.

Le rachat d’actions d’Apple n’est pas une infinite loop

La société américaine possède un trésor de guerre en liquidités, de plus de 270 milliards de dollars pour la seule partie détenue hors des USA. Avec la réforme fiscale de Trump, incitant fortement les compagnies américaines à ramener leurs liquidités sur le sol national, Apple touche un jackpot supplémentaire. La remise fiscale se chiffre en dizaine de millions de dollars. Le rapatriement de ces fonds aux USA est une bonne opportunité pour continuer son programme de rachat de ses propres actions entamé dés 2012.

Des actionnaires ravis par le programme de rachat d’actions

Les actionnaires sont les premiers ravis, le cours flambe sur ses plus hauts historiques. En 2018, Apple annonce mettre les bouchées doubles, et allonge pas moins de 100 milliards de dollars de rachat d’actions. Le cours flambe en bourse, le titre se raréfie, les spéculateurs se pressent d’acheter pour bénéficier de la hausse des cours à venir. Mais jusqu’à quand ?

Et demain ? Si tout n’allait plus aussi bien ?

Tant que l’activité d’Apple reste bien orientée, les investisseurs garderont leurs lignes d’actions de la société. Au moindre revers, la société pourrait en profiter pour soutenir artificiellement le cours de ses actions en effectuant de nouveaux rachats. C’est ce point qui semble réduire les risques d’infortune sur ce titre. Mais attention, les analystes ne voient pas tous les mêmes signaux sur ce titre. Certains reprochent à ces programmes de rachat d’actions de consommer des liquidités, faute d’avoir de nouvelles idées ou opportunités d’investissements, comme un signe de reconnaissance de fin de cycle pour la compagnie. A suivre...

Une question, un commentaire?

Publiez votre commentaire ou posez votre question...

A lire également