ETF et titres non cotés sur PEA : de nouveaux plafonds de frais de transactions applicables depuis le 15 juillet 2021

Afin de favoriser le développement des PEA et PEA-PME, un décret du 13 juillet 2021 précise le plafond des frais applicables aux transactions portant sur des ETF et titres non cotés sur les différents PEA (PEA, PEA-PME, PEA jeune). Ces plafonds reprennent ceux des titres vifs définis en 2020.

Publié le

PEA, PEA-PME : les transactions portant sur des ETF ou titres non cotés désormais soumis au plafonnement des frais

Jusqu’alors seuls les frais de transactions portant sur des titres vifs dans le cadre d’un PEA ou d’une PEA-PME étaient explicitement soumis au plafonnement, depuis 2020. Avec l’engouement actuel sur les ETF, un décret vient clarifier l’application du plafonnement des frais. La publication du décret n°2021-925 du 13 juillet 2021 (JO du 14 juillet) précise les frais afférents aux transactions portant sur des ETF, tout comme ceux portant sur des titres non cotés. Ces plafonds seront revus tous les 3 ans, la prochaine révision étant le 1er juillet 2023.

PEA - Plafonds applicables aux frais

PEA - Plan épargne en actions. (c) FranceTransactions.com/stock.adobe.com

PEA : des frais réglementés et plafonnés

Depuis le 1er juillet 2020, les frais applicables aux titres vifs sur PEA sont plafonnés. Depuis le 15 juillet 2021, le décret n°2021-925 du 13 juillet 2021 précise également ces plafonds de frais de transactions pour les ETF (fonds indiciels). Chaque établissement peut définir sa liste de frais comme il l’entend, sous condition de respecter ces différents plafonds. Ces plafonds seront revus tous les 3 ans. La prochaine revue sera donc appliquée le 1er juillet 2023. Ce plafonnement des frais concernent aussi bien les PEA, que les PEA-PME, tout comme les PEA Jeunes.
Les frais d’ouverture sont limités à 10 €. Les droits de garde plafonnés à 0,4 % de la valeur du PEA, PEA-PME ou PEA Jeune. Les frais de transactions ne peuvent dépasser 0,5 % du montant de l’opération si elle est réalisée par voie dématérialisée, et à 1,2 % dans les autres cas. Les frais de transfert ou de clôture d’une PEA ne peuvent pas excéder 150 euros, et sont limités, par ligne, à 5 € pour les titres cotés et 50 € pour les titres non cotés.

Frais s’appliquant aux PEA, PEA Jeune et PEA-PMEPlafonds des frais
Frais d’ouverture d’un PEA
10 €
Droits de garde d’un PEA 0,4% de la valeur du plan, majoration possible par ligne ou unité de compte, limitée à 5 € pour les titres cotés et 25 € pour les non cotés
Titres vifs sur PEA : Frais de transaction 0,5% maximum du montant de l’opération par voie dématérialisée et 1,2 % dans les autres cas
ETF sur PEA : Frais de transaction 0,5% maximum du montant de l’opération par voie dématérialisée et 1,2 % dans les autres cas
Titres non cotés sur PEA : Frais de transaction 1,2% maximum du montant de l’opération
Frais de transfert et de clôture d’un PEA Plafond par ligne, 15€ pour les titres cotés et 50 € pour les non cotés. L’ensemble des frais est plafonné à 150€ par transfert de PEA.

(source AMF)

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également

Investir en bourse : 50 euros offerts chez DEGIRO à saisir avant le 1er septembre 2021

DEGIRO, le courtier en bourse à frais réduits, propose du 21 juillet au 1er septembre une offre de bienvenue permettant de bénéficier de 50 euros (...)

EasyBourse : offre exceptionnelle de bienvenue, 50 ordres gratuits, frais de transferts et abonnement ProRealTime offerts, à saisir avant le 5 septembre 2021

La récente baisse des marchés financiers est un signal pour vous pour investir ? Easybourse, le courtier en ligne du groupe de la Banque Postale (...)

Bourse : le Delta plane sur les marchés financiers, un risque de crash ?

Les craintes concernant les risques sanitaires liés au variant delta du COVID-19 jettent un froid. Les indices sont en fort recul ce lundi, sans (...)

CAC 40 : tendance baissière confirmée, semaine à -1.06% (du 9 au 16 juillet 2021)

Nouvelle semaine de baisse pour le CAC40, avec des volumes de transactions estivaux. Une baisse plus marquée ne serait pas surprenante dans les (...)

Déficit public de la France en 2021 : la hausse sera contenue sous les 9%

La crise de la dette se profile. Les yeux vers la dette abyssale de la France commence à stresser tous les acteurs économiques. 2021 sera encore (...)

La BCE et la FED inventent le concept de l’inflation élevée transitoire persistante

Froid dans le dos. Force est de constater que les banques centrales naviguent une nouvelle fois à vue. Après la FED, complétement dépassée par une (...)

Bourse : les indices dévissent logiquement, et c’est une très bonne nouvelle !

Cela faisait de trop nombreuses séances que les investisseurs n’y croyaient plus. Des volumes faméliques pour ces hausses, portées par aucune réelle (...)

Ouverture ou transfert de PEA : 80 euros offerts chez Boursorama jusqu’au 31 juillet 2021

Boursorama propose une offre spécifique pour la souscription ou le transfert d’un PEA (classique, jeune ou PEA-PME) à ses clients jusqu’au 31 (...)

L’OPA de BPCE sur NATIXIS prolongée, les actionnaires gagnent une bataille mais pas la guerre

Les petits porteurs auront-ils gain de cause ? BPCE a subit un premier échec, le groupe a été contraint de prolonger la durée de son OPA sur les (...)