La Bourse de Paris continue sa course aux records (+0,62%)
©stock.adobe.com

La Bourse de Paris continue sa course aux records (+0,62%)

La Bourse de Paris a fini en hausse mercredi (+0,62%), pour la sixième séance consécutive, améliorant une nouvelle fois son record annuel, portée par des chiffres chinois encourageants et des résultats d’entreprises majoritairement positifs.

Publié le

La Bourse de Paris continue sa course aux records (+0,62%)

L’indice CAC 40 a pris 34,42 points à 5.563,09 points, soit son plus haut niveau depuis fin mai 2018, dans un volume d’échanges étoffé de 4 milliards d’euros. La veille, l’indice a clôturé en hausse de 0,36%.

La cote parisienne a fait des débuts timides avant de s’enhardir progressivement.

"Depuis son démarrage, la saison des résultats a réservé globalement des bonnes surprises, toutes les banques américaines ont battu le consensus, en Europe Publicis a aussi notamment surpris favorablement", a observé auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Il y a également eu aujourd’hui une nouvelle batterie de chiffres chinois positifs" et "tous ces éléments ont conduit le CAC 40 à son plus haut niveau annuel", a-t-il complété.

La croissance du premier trimestre en Chine s’est stabilisée à 6,4% sur un an, en dépit d’une demande mondiale en baisse et de la guerre commerciale avec Washington, tandis que la production industrielle a enregistré une croissance plus forte au premier trimestre sur un an.

"Mais au regard des premiers résultats et des dernières données macroéconomiques, notamment chinoises, les investisseurs commencent à s’interroger sur le tableau catastrophique brossé en début d’année sur la conjoncture mondiale", a toutefois nuancé M. Tuéni.

"Et cela pourrait conduire à se poser également des questions sur le ton accommodant adopté par les banques centrales depuis le début d’année" pour y faire face, selon lui.

"Aujourd’hui le CAC a bien résisté, a-t-il ajouté, mais cela a un peu calmé les ardeurs à Wall Street peu après l’ouverture".

L’Allemagne, locomotive de la région, a par contre divisé mercredi par deux sa prévision de croissance pour 2019 et l’inflation dans la zone euro areculé en mars à 1,4%. Mais ces deux statistiques n’ont pas entamé l’enthousiasme des investisseurs.

Pas plus que l’annonce par l’UE d’une longue liste de biens manufacturés aux États-Unis qui pourraient être taxés jusqu’à hauteur de 12 milliards de dollars, en guise de "contre-mesures" aux subventions américaines à Boeing.

Le déficit commercial des États-Unis s’est de nouveau réduit en février, retombant à son plus bas niveau en huit mois, grâce à une baisse du déficit avec la Chine et l’Union européenne.

 ArcelorMittal sur le podium -

Sur le tableau des valeurs, ArcelorMittal a fini en tête de l’indice CAC 40 (+4,13% à 21,29 euros), profitant à plein des bonnes nouvelles au sujet de l’économie chinoise à laquelle il est très exposé.

Sanofi a fermé pour sa part la marche (-2,72% à 73,06 euros), faisant les frais de l’appétit pour le risque qui éloigne les investisseurs de cette valeur dite défensive, généralement recherchée dans les périodes d’incertitudes.

Des titres comme Sartorius Stedim (-5,17% à 106,40 euros) ou Orpea (-3,82% à 103,20 euros) ont souffert pour des raisons similaires.

Vallourec a bondi (+13,21% à 2,40 euro),après avoir remporté un important contrat pour la fourniture de tubes de conduite rigides au Brésil.

L’Oréal a gagné 1% à 242,70 euros grâce à des ventes ayant dépassé les attentes au premier trimestre.

Fnac Darty a pris 1,74% à 73,25 euros, dynamisé par son entrée en négociations exclusives en vue d’acquérir les magasins Nature et Découvertes.

Danone a reflué de 0,11% à 69,60 euros, fragilisé par un début d’année timide malgré la confirmation de ses objectifs pour 2019.

GTT a perdu 5,37% à 82,80 euros, lesté par un chiffre d’affaires en repli au premier trimestre.

Haulotte Group s’est envolé de 13,99% à 9,45 euros après un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 17%, à taux de change constant.

abx/ef/az

Une question, un commentaire? Publiez votre commentaire ou posez votre question...

A lire également