La Bourse de Paris ouvre la semaine sur un rebond (+1,06%)

La Bourse de Parisévoluait en hausse lundi matin (+1,06%), profitant des bons résultats de Wall Street vendredi pour se redresser, au démarrage d’une semaine qui sera riche en indicateurs.

Publié le

La Bourse de Paris ouvre la semaine sur un rebond (+1,06%)

A 09H11 , l’indice CAC 40 gagnait 53,76 points à 5.132.97 points. Vendredi, il avait fini en fort replide 1,41% à 5.079,21 points.

Ce rebond, dans le sillage de Wall Street, représente un répit bienvenu pour des investisseurs chahutés ces derniers jours, sur fond notamment de craintes d’un resserrement monétaire de la part des banques centrales, et de pic de la volatilité.

Toutefois, cela "ne peut pas cacher le fait que les Etats-Unis, comme les autres indices mondiaux, ont connu la pire quinzaine de jours en une décennie", estime dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Pour les séances à venir, note le spécialiste, rien n’était encoreclair, d’autant plus que demeurent en toile de fond des interrogations sur "la poursuite ou non de la tension sur les taux d’intérêts".

D’autant plus que l’inflation américaine sera dévoilée mercredi, et pourrait faire réagir les marchés. En effet, un chiffre meilleur que prévu ferait encore croître les anticipations d’accélération des hausses des taux directeurs par la Réserve fédérale américaine, avec à la clef un nouveau regain de tension sur le marché obligataire.

"Les marchés vont continuer à s’interroger sur le rythme de relèvement des taux, d’autant plus que la Banque d’Angleterre a signalé la semaine dernière qu’il pourrait être plus rapide que prévu initialement", observent pour leur part les analystes du courtier Aurel BGC.

- SES pénalisé -

Du côté des indicateurs, l’agenda de la séance sera peu fourni, hormis le rapport mensuel de l’Opep. Il faudra attendre les prochains jours pour voir le calendrier s’étoffer, aussi bien pour la macroéconomie que pour les résultats d’entreprises.

Sur le front des valeurs, Airbus reculait de 0,89% à 82,80 euros. Certaines compagnies ont fait le choix de retarder la livraison d’Airbus A320neo équipés de moteurs Pratt&Whitney, après l’annonce d’un nouveau problème détecté sur ces derniers.

ArcelorMittal était bien orienté (+2,45% à 26,93 euros). Selon l’agence Bloomberg, le producteur d’acier devrait continuer de profiter des barrières douanières mises en place par l’Union européenne en 2016 pour les importations d’acier venu notamment de Chine.

Icade était en hausse (+0,94% à 80,90 euros) après avoir annoncé avoir plus que triplé son bénéfice net en 2017, année marquée par une forte activité locative et l’acquisition d’ANF Immobilier au dernier trimestre.

CGG gagnait4,34% à 2,55 euros, après avoir annoncé avoir réussi son augmentation de capital qui lui a permis de lever, comme prévu, environ 112,2 millions d’euros.

Air France reculait de 1,37% à 10,42 euros. Six syndicats du transporteur aérien, dont ceux représentant les pilotes, appellentà une journée de grève le 22 février pour réclamer une augmentation générale de 6% en 2018, "au titre de l’inflation perdue" depuis six ans.

SES reculait de 3,42% à 12,44 euros, après l’annonce du départ de son PDG Karim Michel Sabbagh et celui de son directeur financier PadraigMcCarthy avec effet le 5 avril, jour de l’assemblée générale du groupe.

Poxel s’envolait de 27,65% à 7,94 euros. Roivant et Poxel ont annoncé un accord stratégique pour le développement et la commercialisation de l’Imeglimine aux États-Unis.

lem/tq/spi

A lire également

Taux bruts. Données indicatives uniquement. Liste non exhaustive des offres du marché.

(1) : Offres promotionelles sur livret épargne incluses, offres soumises à conditions.

(2) : Dernier taux de rendement connu dans notre système, du fonds €uros, net de frais de gestion, brut de prélèvements sociaux.

(3) : Offres promotionelles incluses, soumises à conditions de souscription.

(4) : Taux nets de frais de gestion, bruts de prélèvements sociaux.