La Bourse de Paris quasiment stable pour entamer une séance animée (+0,07%)

La Bourse de Parisétait quasiment stable (+0,07%) jeudi, pour une séance à l’agenda animé, qui verra notamment la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

Publié le

La Bourse de Paris quasiment stable pour entamer une séance animée (+0,07%)

A 09H19 , l’indice CAC 40 prenait 4,10 points à 5.508,78 points. La veille, l’indice avait fini en recul de 0,35% à 5.504,68 points.

"Les incertitudes sur le marché de la dette maintiennent les investisseurs nerveux", a relevé dans une note Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Alors que des informations de presse indiquaient mercredique la Chine souhaiterait acheter moins de dette américaine, Pékin, grand créancier des Etats-Unis, a répondu jeudi en les démentant, y voyant de possibles "fausses nouvelles".

Ce thème a perturbé les investisseurs, a noté M. Hewson, d’autant plus qu’il vient "s’ajouter à l’ajustement récent par la Banque du Japon de son programme d’achats d’actifs".

Les politiques monétaires resteront l’actualité du jour, avec la publication attendue du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

A cette occasion, les investisseurs pourraient prendre connaissance de "l’ampleur des divisions en ce qui concerne les options discutées quant à l’annonce du +tapering+ (diminution du programme de soutien à l’économie, NDLR)", anticipe M. Hewson.

 Agenda fourni -

Du côté des indicateurs, l’agenda sera chargé, avec notamment la production industrielle en zone euro pour le mois de novembre, ainsi que la balance des paiements de la région au troisième trimestre.

Dans l’Hexagone, la Banque de France a relevé sa prévision de croissance pour le pays de 1,8% à 1,9% en 2017.

L’Espagne a quant à elle publié sa production industrielle, en hausse de 4,2% en novembre sur un an.

Outre-Atlantique, les prix à la production en décembre seront attendus dans l’après-midi, ainsi que les demandes hebdomadaires d’allocation chômage.

Sur le front des valeurs, Sodexo reculait de 3,17% à 106,85 euros, après l’annonce d’une baisse de 2,6% de son chiffre d’affaires au premier trimestre de son exercice décalé 2017/2018. Le groupe a par ailleurs annoncé prendre une participation majoritaire dans la start-up FoodChéri,spécialisée dans les livraisons de repas.

STMicroelectronics gagnait 3,47% à 20,27 euros, dopé par un relèvement de sa recommandation à "sur-performer" par Credit Suisse.

De la même façon, Elior bénéficiait (+1,76% à 17,95 euros) du relèvement de sa recommandation à"acheter" par Berenberg.

TF1 était aussi soutenu (+1,79% à 12,50 euros) par le relèvement à "acheter" de celle de par Kepler Cheuvreux.

A l’inverse, la Fnac était pénalisée (-3,93% à 100,10 euros) par un abaissement de sa recommandation à "conserver" par HSBC, tout commeAir France-KLM (-3,07% à 13,28 euros), abaissé à "conserver".

Theranexus bondissait de 6,91% à 15,93 euros après avoir annoncé la délivrance du brevet couvrant son candidat médicament pour le traitement de la narcolepsie et de la maladie de Parkinson.

lem/tq/ggy

Une question, un commentaire?

Publiez votre commentaire ou posez votre question...

A lire également