(Taux brut, soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30% (PFU ou Flat Tax), ou sur option, à l'imposition sur vos revenus, ajoutés des prélèvements sociaux.)
(Taux épargne réglementée nets d'impôts et des prélèvements sociaux, taux en vigueur au 1er janvier 2018, jusqu'au 1er février 2020)
(Taux nets après déduction de la Flat Tax de 30% sur les placements épargne logement ouverts après le 1er janvier 2018).

Sélection de contrats d’assurance-vie à souscrire pour un enfant

80% des enfants en France possède un livret A. Et pourtant, c’est bien le dernier produit financier utile pour eux ! Le livret A est dédié à l’épargne de précaution, mais nos enfants n’ont nullement besoin d’une telle épargne. En revanche, ils auront besoin d’un capital conséquent à leur majorité, pour financer leurs études ou bien débuter leur vie active. Deux objectifs totalement différents. Souscrire un contrat d’assurance-vie au nom d’en enfant est plus que pertinent, c’est du bon sens à l’état brut.

Publié le

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance-vie au nom de son enfant ?

De fait l’horizon de placement pour constituer un capital pour un enfant est de long terme. Or, tous les placements épargne réglementés, livret a, sont à horizon de placement à court terme. Il s’agit alors d’épargne de précaution et non pas de constitution d’un capital. Par ailleurs, l’assurance-vie permet de bénéficier d’une diversité des unités de compte autorisant ainsi un rendement potentiellement plus élevé que sur un livret épargne, notamment sur le long terme. Les scpi et autres supports immobiliers en sont un bon exemple. Pour une prise de risque limitée, le rendement est tout de même sans rapport avec l’épargne court terme. Enfin, pour des raisons fiscales. La fiscalité d’un contrat d’assurance-vie étant la plus favorable au bout de 8 ans, l’enfant aura alors pour le début de sa vie active, un produit financier fiscalement attractif. Un beau cadeau.

Des craintes à évacuer pour les parents, l’utilisation faite du capital épargné

Encore un avantage pour l’assurance-vie. Le souscripteur du contrat peut spécifier quel doit être l’usage des fonds capitalisés, par exemple, financer des études, acheter des meubles, etc. En effet, certains parents pensent, à tort ou à raison, que leur enfant va pouvoir dépenser ce capital épargné au fil des années, en achats futiles (consoles, jeux en ligne, etc.). Sachez qu’il existe d’une clause de pacte adjoint joignable au contrat d’assurance-vie, spécifiant ainsi l’usage du capital qui doit en être fait. Les parents peuvent également indiquer un âge au-delà duquel le capital devient accessible à l’enfant, par exemple, 21 ans, et pas avant.

Comment choisir un contrat d’assurance-vie pour un enfant ?

Sélection Mon Épargne de contrats d’assurance-vie à souscrire pour un enfant

PRIMONIAL (LITTLE LINK VIE)
Versement minimum à la souscription : 1.000 €
Frais sur versement : 0%
Little Link est la version pour enfant du contrat d’assurance-vie Link Vie proposé par Primonial, assuré par Oradéa. LittleLink se souscrit en ligne, via le site de Primonial, avec le code d’un parrain, conseiller en gestion de patrimoine.
INTENCIAL PATRIMOINE (Libéralys Vie)
Versement minimum à la souscription : 1.000€
Frais sur versement : 4.50% maximum (Mon Épargne propose ce contrat à 0% de frais sur versement)
Contrat d’assurance-vie individuel, complet, à orientation patrimoniale. Souscription en ligne possible, assisté par votre CGP. De nombreux supports immobiliers (SCPI, SCI et OPCI), 3 modes de gestion, unités de compte de capital investissement,
NETLIFE (UAF Life Patrimoine)
Versement minimum à la souscription : 1.000€
Frais sur versement : 0%
NetLife est sans frais sur les versements, permet un investissement à 100% en parts de SCPI. Assuré par Spirica, ce contrat propose pas moins de 4 fonds en euros différents. Un contrat à découvrir via votre conseiller en gestion de patrimoine.

Les contrats présentés dans cette liste sont proposés via l’intermédiaire de Mon Epargne, partenaire distributeur de ces contrats.

Souscription

Les souscripteurs du contrat sont les parents (signature des deux parents), ou les grands-parents, l’assuré est l’enfant. La signature de l’enfant n’est pas nécessaire en dessous de 12 ans.

Quelle allocation d’actifs Allocation d’actifs L’allocation d’actifs est étape de la construction d’un patrimoine, portefeuille ou stratégie d’investissement, permettant de répartir les investissements en fonction de l’espoir de gains et du niveau de pertes financières maximales acceptées par l’investisseur. Cette exposition maximale aux risques de pertes financières est déterminée par son profil de risque investisseur. pour un contrat d’assurance-vie pour un enfant ?

La réglementation impose que l’allocation d’actifs effectué pour un enfant soit de type prudente. C’est à dire que l’allocation à 100% en unités de compte à risque de perte en capital ne devrait pas être permise par l’assureur. Une répartition maximale à 50% en UC semble être raisonnable.

Une question, un commentaire? Publiez votre commentaire ou posez votre question...
Modération à priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

(*): saisie obligatoire

Loi informatique et libertés : Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, sur la page contacter la rédaction, choissisez le sujet "Accèder à l'information vous concernant" dans cette page et envoyez votre demande en ayant pris le soin de saisir correctement votre adresse email.

A lire également